Je vous raconte une histoire. Une personne se sent fiévreuse et prend sa température. Elle constate qu’elle fait un peu de fièvre. Ce n’est pas dramatique, pas besoin de médicaments. Un peu d’eau froide pour refroidir le corps, du repos et la fièvre devrait s’en aller.

Après quelques jours, la fièvre est toujours là, s’est même aggravée et a grimpé d’un degré. La personne décide d’aller voir un médecin et celui-ci lui donne des conseils pour faire baisser la fièvre et le patient retourne à la maison.

Après quelques jours, le patient se présente de nouveau chez le médecin car il a des chaleurs continuelles, a beaucoup moins faim et a quelquefois des nausées. Le médecin en prenant la température confirme que la fièvre a encore grimpé. Il lui propose un examen à l’hôpital pour trouver la raison de cette fièvre qui ne veut pas partir. Le patient retourne chez lui avec un papier qui confirme qu’il a besoin d’un examen qui prouvera possiblement qu’il souffre de quelque chose et qu’il n’est pas fou.

Dès le lendemain, le corps n’arrive plus à se défendre, il est pris de convulsion, on l’amène à l’hôpital d’urgence tant la fièvre est élevée.

Que pensez-vous de replacer cette histoire dans notre réalité – la fièvre c’est l’endettement et le médecin est l’encadrement possible que nous avons autour de nous pour nous aider à sortir de l’endettement tout au long de l’escalade, que ce soit les banques, les prêteurs institutionnels, le conseiller en finances personnelles ou le conseiller budgétaire. Les convulsions, c’est le mur que l’on frappe, soit le refus à la banque pour un prêt, soit le syndic pour la faillite ou la proposition du consommateur.

À quel moment devriez-vous consulter pour votre situation financière?
Quelle est votre sonnette d’alarme?
Qu’attendez-vous ?
Quels sont vos indicateurs?
Attendrez-vous d’entrer en convulsion pour faire quelque chose ?

Eh bien, quand vous entrez en convulsion, vous savez que c’est dangereux. Et il est presque trop tard. Vous n’avez plus le contrôle sur votre situation financière. Quelqu’un vous prend en charge pour régler la situation et vous devez en assumer les conséquences. Souvent pour mieux souffler mais il n’empêche que la période qui suit est souffrante et difficile à passer.

Voici quelques indicateurs que vous pourriez utiliser comme sonnette d’alarme :
– Plusieurs mois de suite, vous n’arrivez plus à faire tous vos paiements.
– Plusieurs mois de suite, vous vous servez d’une carte de crédit pour payer une autre carte de crédit.
– Vous demandez une carte de crédit additionnelle à une banque moins sévère en vous convainquant que vous allez vous en sortir en faisant cela.
– Votre marge de crédit augmente à chaque mois de façon sournoise.

Lorsque survient un de ces indicateurs, c’est le moment de poser les questions. Il est plus que temps de faire une liste des dépenses mensuelles et annuelles afin de voir si on a assez de revenus pour tout payer. En établissant ces deux listes, l’option qui est votre réalité vous apparaîtra clairement – ou le niveau de vie est un peu trop élevé ou il n’y a pas assez de revenus. Des actions doivent être prises pour remédier à la situation. C’est le temps de consulter.

N’attendez pas que vos cartes soient pleines pour demander une consolidation. Les banques vont convertir vos cartes en un prêt personnel et vos paiements vont diminuer et vous pourrez souffler un peu. En attendant trop longtemps, votre ratio d’endettement sera trop élevé et vous serez refusé dans votre demande de prêt.

Attention ici, pas question de reprendre les cartes et de les remplir à nouveau. De nouvelles habitudes doivent être créées telles que celle de programmer automatiquement ses paiements de factures les jours de paie tout en tenant compte des dates d’échéance. Pour d’autres solutions personnalisées, contactez-moi pour planifier une consultation.

Et tenez compte des indices qui se présentent à vous. Quand vous faites la demande pour une nouvelle carte, c’est un indice. Quand vous commencez à sauter un paiement parce qu’il n’y a pas assez d’argent avec la paie, c’est un indice révélateur que l’argent n’est pas là au bon moment. Quand vous vous servez d’une carte de crédit pour faire le paiement sur une autre carte de crédit, ce n’est plus un indice, l’alarme générale devrait être déclenchée. Soyez sensible aux signaux d’alarme et fiez-vous à vos symptômes pour agir au bon moment et demandez de l’aide s’il le faut.

Soyez vigilant!

Écrit par : Carole Grenier, conseillère budgétaire, Conseils Budget – Le 16 décembre 2016
Révisé par : Stéphanie Gagnon